5. Ce que les jeunes font ou ne font pas pour leur bien-être et leur santé

5. Ce que les jeunes font ou ne font pas pour leur bien-être et leur santé

De quoi il s'agit

Ne mange pas autant de sucreries ! Fais plus de sport ! Et ne bois pas trop durant la fête ! Qui ne connaît pas ces conseils bien intentionnés et ces remontrances ? Et pourtant, les jeunes savent le plus souvent assez bien ce qui est bon pour leur bien-être et leur santé et s’y conforment souvent ou essaient au moins de le faire : de nombreux jeunes font régulièrement du sport et ont le plus souvent une alimentation saine. Ils ne fument pas et boivent rarement de l’alcool. Dans ce contexte, le comportement des parents ou des éducateurs leur sert d’exemple et a un impact fort sur les jeunes.

Préserver leur santé et se sentir bien au quotidien est un objectif important pour la majorité des jeunes. Mais là aussi, il y a quelques différences. Ainsi, les filles essaient plutôt d’avoir une alimentation saine. Les garçons par contre font plus souvent du sport pour rester en forme et se sentir bien dans leur corps. L’argent dont disposent les jeunes joue également un rôle : plus les jeunes ont une situation financière aisée, plus ils exercent une activité sportive et plus ils sont disposés à avoir une alimentation plus saine. L’âge a également une influence. Les plus jeunes en font plus pour leur condition physique que les jeunes plus âgés et ont également une alimentation plus saine.

Pourquoi ces résultats sont-ils importants ? Au Luxembourg, il y a beaucoup de campagnes d’information et d’offres de conseils pour les jeunes. Si les responsables savent mieux comment les jeunes veillent à leur bien-être et à leur santé, où ils dépassent peut-être les limites et comment ils gèrent leurs problèmes, ils pourront mieux concevoir ces offres qui déploieront mieux leurs effets. À ce moment-là, le plus de jeunes possible pourront s’occuper activement de leur bien-être et de leur santé. Car c’est bien là leur but !